Édito

Pulser au grès des Vosges.

Quelle joie de pouvoir enfin se rendre, après des mois de fermeture, au cœur des Vosges alsaciennes pour vibrer sur des rythmes endiablés ! Au moment de renouer avec les artistes, qu’ils soient instrumentistes ou chanteurs, les organisateurs d’Au Grès du Jazz ont fait le pari de mettre les femmes à l’honneur et c’est un choix que l’on ne peut que saluer. Les festivaliers auront donc la joie d’entendre Anne Paceo, Lisa Simone, The Cracked Cookies ou encore Clémentine.

Le festival est par ailleurs vertueux en ce qu’il promeut à la fois l’insertion sociale – des jeunes de la mission locale de Saverne contribuant à son organisation – et le respect de l’environnement puisqu’il atteint le niveau 2 de la charte éco-manifestations en Grand Est. De surcroît, Au Grès du Jazz est pleinement intégré aux réseaux culturels de proximité en ce que des ponts existent avec d’autres évènements de renom.

Enfin, à la programmation de grande qualité se mêle une offre patrimoniale qui s’annonce passionnante pour tous ceux qui désirent arpenter les trésors des Vosges du Nord ; des Maisons des rochers de Graufthal au Musée Lalique de Wingen-sur-Moder.

Excellent festival à tous ! Venez nombreux !

Le Président de la Région Grand Est

Quel plaisir ce sera de retrouver de la musique et de la convivialité dans ce merveilleux écrin de la Petite Pierre. Alors certes, ce sera assis, masqué, mais ce sera avec une émotion non contenue que nous retrouverons le meilleur du jazz en toute intimité.

Ainsi, les invitations d’Au Grès du Jazz ont été envoyées à des légendes vivantes, des pépites actuelles et des adeptes de la création. Comme chaque année, nous portons une attention particulière à la diversité du jazz, musique que nous aimons quand elle nous surprend et nous invite au voyage ! Il est important, cette année particulièrement, de mettre en avant la scène française en solidarité face à la crise inédite que nous traversons. Il est également fondamental de valoriser la scène jazz féminine de notre pays qui malheureusement reste peu exposée sur nos scènes.

Sous vos applaudissements chaleureux, rejoignons donc Anne, Lisa, Youn Sun, Aurore mais aussi Cheick, Archie, Henri, Léon et bien d’autres pour que le jazz nous enivre une nouvelle fois de vibrations et d’émotions qui nous ont tant manquées.

Arnaud Bel, programmateur du In – co-programmateur Hors les murs

Quel plaisir de voir se réaliser, enfin, cette 18e édition du festival Au Grès du Jazz, et de pouvoir vous accueillir dans cet écrin de verdure, sous les tilleuls, de La Petite Pierre et des Vosges du Nord. 18 ans ; entre énergie débordante, curiosité du monde et projets à construire. L’âge est symbolique et tant attendu après une année privée de festival. Il était « essentiel » pour nous tous, co-organisateurs, de maintenir le festival en 2021 puisqu’au-delà de l’événement culturel, Au Grès du Jazz est également un projet d’ancrage et de transversalité, de rencontres et d’échanges, de découverte de notre territoire et de valorisation d’expériences citoyennes fortes.

Merci à tous nos partenaires institutionnels ou culturels, à nos mécènes, bénévoles et à vous, chers festivaliers, qui nous permettent de vous proposer depuis 18 éditions le meilleur du jazz dans toute sa diversité.

Retrouvons-nous autour de la musique et de la nature. Ecoutons, applaudissons, dansons sur nos chaises, vibrons ensemble, à nouveau. Bon festival et belles retrouvailles !

Les co-organisateurs du festival

Jean-Claude Berron, Vice-président du Parc naturel régional des Vosges du Nord
Christian Débat, Président de l’Association Au Grès du Jazz
Claude Windstein, Maire de la Commune de La Petite Pierre
Patrick Michel, Président de la Communauté de Communes de Hanau-La Petite Pierre

Le OFF est né d’une envie de partage et de convivialité. Mélomanes, festivaliers, habitants s’y rencontrent à la découverte d’artistes de la scène locale et régionale, de passions, de talents, d’univers musicaux mais aussi de lieux emblématiques historiques ou naturels.

Cette année, plus que jamais, la scène OFF s’inscrit dans la diversité musicale et le cadre de verdure qui fait partie de sa signature. Jardin des Païens ou des Poètes, balades en forêt, projets nés d’un besoin de reconnexion à la nature, pauses musicales oniriques ou poétiques, autant d’occasions pour renouer avec la simplicité d’un moment partagé en musique.

Le bonheur de pouvoir retrouver cette ambiance si particulière pour l’édition 2021 mérite bien un petit grain de folie. Ainsi, le style mutera en pop volcanique, caméléon, chanson francofolle dans des interprétations et formes aussi diverses qu’inattendues, Groov’Kréyól, Makā, dialecte alsacien, slam,”pillow concert”… Alors, on se voit en août ?

Manuela Peschmann, programmatrice du Off – co-programmatrice Hors les murs